Les Celtabago

mardi 18 novembre 2008

Celta Bago - NeroBiancoS: 5-4

Dimanche matin, par un froid matin et une légère bruine, ce sont deux équipes bien décidées à rester invaincues qui se sont retrouvées sur le terrain de Route de Vienne: les NeroBiancoS, nouveaux venus dans le championnat Lucarnivores et le Celta-Bago.

Un Celta-Bago qui se réveille avec la gueule de bois. Et pour une fois, Clivier n'y est pour rien. Non. Cette fois, c'est son gardien qui, sous couvert de "gastro-entérite fulgurante" décide au dernier moment de lâcher l'affaire et de rester bien au chaud sous la couette. Info? Intox? La suite des évènements plaidera en sa faveur, vu qu'il aurait été vu au bord d'une cuvette toutes les 25 mns pendant toute la journée du dimanche.

Deuxième souci, et pas des moindres, Yorick, le goal remplaçant habituel, est perdu dans Lyon. La raison? Sa douce et lui même se sont emmêlés les pinceaux et ont confondus Route de Vienne à Lyon avec... la Route de Strasbourg à Rilllieux. Et comme il n'est pas joignable sur son portable, il n'arrivera qu'au tout début de la seconde mi-temps, ses bottes sur l'épaule et de l'énervement au coin de la barbe.
Bref, en une matinée, on venait de perdre nos deux joueurs du poste. Comme si à l'OL on perdait Lloris puis Vercoutre dans la nuit. Et qu'on se retrouvait avec Joan Hartock pour un match difficile et tendu, avec Jeff dans le rôle du 3è gardien de l'OL.

Troisième problème: Faf, notre rugueux et nouveau défenseur arrive lui, pour le coup, encore tout bourré de la veille. Trop de rhum? De whisky? De vodka? Sûrement un peu des trois. Mais le regard de Faf, aux abords du terrain en dit long sur la très courte durée de sa nuit et son taux d'alcoolémie du moment.

Bref, c'est un Celta-Bago dans un état un peu second qui se présente face à une équipe des NBS qui fait déjà parler d'elle pour la qualité de son jeu et quelques victoires probantes.
Heureusement, du côté du Celta-Bago, l'heure est aux retrouvailles pour Bruno "Burning Ass" Monnin, enfin décidé à lâcher le temps de quelques jours son club de basket.

C'est un match donc dont il est impossible de prédire le résultat qui débute. Et assez bien pour les bleus-ciels du Celta-Bago, qui monte bien en bloc et sont rapidement récompensés par un beau but de David 'Gilbert' Melki qui, a la manière d'un Fred contre Bucarest a le talent de contrôler et de foutre le ballon en lucarne, hors de gardien des NBS. 1-0

Encore tout heureux de cette ouverture du score, le Celta-Bago se désunit et prend un but sur pénalty dans la foulée sur une main involontaire mais bien réelle de Vince qui avait encore abusé à la collation de 4h45 du matin, reprenant trois fois du rôti. Jeff (auteur d'un excellent match dans les cages Celta-Baguienne) se détend bien, mais pas assez. 1-1.

Le match s'équilibre et suite à une erreur d'appréciation d'Étienne, gardien des NBS en l'absence de leur gardien titulaire, David récupère le ballon pour le Celta-Bao près de la surface adverse et tombe sur Étienne, sorti fort à propos, qui se jette sur lui et touche le ballon de la main... en dehors de sa surface. Faute.
Expulsion? L'Equipe aurait répondu "Et on joue à 4?". Penalty? Suite logique des évènements mais idée non retenue. Au final, et pour apaiser les esprits (sauf celui de David, bien échauffé pendant le reste du match), les deux équipes optent pour une solution basique (et un peu nulle, il faut bien dire): le coup-franc avec mur et tout le toutim. Résultat? Rien. Une frappe de Vince 10m au-dessus de la cage. Il expliquera que le pré-petit-déjeuner de 6h15 avait sûrement joué un rôle prépondérant dans ce ratage.

Là-dessus, les NBS enchainent par un second but qui leur permet de prendre l'avantage. Et dès la reprise, sur un cafouillage de la défense des bleus-ciels, c'est un troisième but qui est inscrit. Il reste alors 25 mns de jeu. Et le match va changer de visage.

Juste avant sa sortie du terrain, David marque son doublé et le Celta revient à 3-2 (j'aurais bien décrit le but mais je ne l'ai pas vu). De façon assez incompréhensible, les NBS commencent à paniquer, à faire n'importe quoi, bien gênés qu'ils sont aussi par un pressing constant des joueurs du Celta-Bago, emmené par un Fouf des grands jours, tout nouveau papa d'une petite Foufinette. (Bravo à toi Pape Fouf!)

Ce pressing paye. Sur une contre-attaque, Clivier se retrouve seul face aux cages, tire sur le gardien et rate sa cible. Le ballon reste en jeu et sur la suite de l'action, Vincent, qui a oublié sa collation de 8h25, frappe de l'entrée de la surface, petit côté opposé. Poteau rentrant: 3-3.

La tension est à son comble, les NBS s'engueulent pour savoir qui a pas payé la dernière tournée de bière la veille au soir et laissent des trous béants dans leur défense. Et sur un énième contre, lancé par Erwan, Clivier et Damien se retrouvent à 2 contre 1 et ce dernier marque le but du 4-3 et pour la première fois depuis le début du match, le Celta-Bago passe devant!

Les NBS sont abattus, au fond du trou. Tellement au fond du trou qu'ils égalisent sur un belle frappe de "jesaiplutroki", à quelques minutes de la fin. Cette fois, c'est le Celta-Bago d'être sonné. Après avoir été mené tout le match, prendre l'avantage en quelques minutes relevait de l'exploit. Ce retour à un match nul fait mal. Ça en est même rageant!

Mais la fin sera plus heureuse. Dans les minutes qui suivent l'égalisation des NBS, les occasions se multiplient pour un Celta-Bago qui veut la victoire: volée manquée de Clivier, petite-volée foirée de Clivier. Mais malgré tout, l'équipe continue, sur de son fait.

Et sur la dernière action, Damien se voit lancer côté droit. Deux défenseurs le suivent et vont le presser. Et au prix d'un superbe effort qui lui coutera une contracture au mollet, il adresse un centre millimétré à Clivier qui n'attendait pas pareille offrande, délaissé qu'il était par une défense aux abois. Reprise. But. Le Celta-Bago arrache la victoire dans les arrêts de jeu.

Un cri de douleur de Damien et de guerre pour la fille de Fouf plus tard, l'équipe se quitte comme elle est arrivée: en désordre mais bien contente du résultat accompli. Flood is good!


Les Stats:

Buteur:
David (2)
Vince (1)
Damien (1)
Clivier (1)

Passeur:
Vince (1)
Clivier (1)
Damien (1)

Points lucarnid'or:
Bruno - 2 pts
Vincent - 1 pt

3 commentaires:

Philou a dit…

Joli résumé Clivier.
J'aime bien les comparaisons avec l'OL. On imagine d'autant plus la scène.
Attention ceci dit à ne pas en faire trop. La dernière fois, comparer le but de Babou à l'échauffement à celui de Maradona contre l'Argentine, c'était un peu poil ambitieux.

:D

vinçou a dit…

Bravo Cliviette.

Marrant de toujours me faire passer pour le gars qui bouffe.
Sauf que cette fois-ci, je n'ai même pas mangé du tout avant de venir vu que "Burning Ass" Bruno m'a tiré du lit en criant "Vincent, Vincent!!", après avoir poirauté un quart d'heure devant chez moi...

Une péripétie de plus pour un dimanche épique et une de nos plus belles victoires!!

Anonyme a dit…

Oui, probablement il est donc